ACCUEIL

METEO

NOUVELLES

RANDOTHEQUE

CARNETS

ANNONCES ET FORUM

DOCUMENTS

LIVRE D'OR ET TEMOIGNAGES

 

Admin

De pas en pas

Actualités

Chronique hebdo

Evènements

Elections

Printanière

Rallye

Conciergerie

  Pour nous contacter  :

faites un petit clic --> ici



377 visites cette semaine

Chronique hebdo

Au détour d'un chemin on entend quelques bribes de conversations entre randonneurs qui auraient fréquenté la communale d'Audiard, comme des Tontons Flingueurs à l'humour caustique, parfois mouillé d'acide.

Lors de nos périples hebdomadaires, des propos divers ou interrogations de randonneurs attisent la curiosité de notre mascotte car le langage est aussi notre patrimoine.

Ainsi il y a parfois quelques échanges rugueux entre Gilles et John mais ce pourrait-être entre Paul et Mickey, cela ne change rien à l'affaire comme dirait Anne à Lise.

Intrigué, Caramel a mené l'enquête et nous propose ici quelques éléments de réponse pour nous dévoiler autrement des expressions qui parfois nous étonnent.

______


- J'ai suivi une émission qui parlait d'ceux qui vivent sous les ors d'la république.

- Moi aussi j' l'ai vue , ça parlait de ces nombreux hauts fonctionnaires payés à 6000€ par mois depuis des années à rester chez eux sans être à la r'traite dis-donc !

- Sans compter tous ces ministres, présidents et consorts qui font des ponts d'or à leurs copains depuis des décennies.

- Pfff... T'as raison, mais c'est les mêmes politiciens qui t'obligent à payer les impôts, les taxes et surtout à bien penser comme il faut sans moufter!

- Moi ce que j'crains, c'est l' jour des grandes colères aveugles, ceux où les pendules s'ront ajustées à bras raccourcis mais sans nuance ni tendresse tu vois.

- Mouaih c'est toujours les vainqueurs qui écrivent l'histoire, parl'ront de dommages collatéraux r'grettables et d' autres diront qu'ils sont cinglés ...



Le cinglé a pris un raccourci en or sous le pont?

Éclairons un peu Monsieur Naïf, car le pauvre n'est vraiment pas très "équipé" dirons-nous, pour comprendre les subtilités langagières de nos amis randonneurs.




Faire un Pont d'or:
Au XVIe siècle, faire des ponts d'or à quelqu'un signifiait offrir une retraite à un ennemi battu, pour ne pas susciter de réaction de désespoir. En d'autres termes, il s'agissait de lui offrir une porte de sortie pour éviter un drame.
D'après le dictionnaire des sentences latines , l'expression vient d'une maxime de Scipion l'Africain, qui pour chasser Hannibal d'Italie pendant la seconde guerre punique, décida d'aller directement attaquer Carthage en Afrique en déclarant :A l'ennemi, il faut aussi donner une voie pour fuir, mais il faut même la lui construire.

De nos jours, l'expression s'est chargée d'un autre sens, figuré toujours et au singulier, celui de faire une offre très alléchante ou lucrative, soit une bonne place... à une personne, pour la mettre dans son côté ou avoir son appui à disposition.
L'expression "Sous les ors de la République" fait explicitement référence à la décoration fastueuse faite de dorures sur bois qui caractérise de nombreux bâtiments abritant des lieux de pouvoir."Sous" pour dessous est lié aux mystères du pouvoir et à ses arcanes , c'est-à-dire le secret.



A bras raccourcis:
Nous ne parlons pas de personnes blessées ou souffrant d'un handicap, bien entendu, ni de notre brave chef gaulois juché sur son bouclier.

Le bras n'est en effet pas le membre, mais la manche du vêtement comme dans la locution "en bras de chemise". Une 'expression ancienne et équivalente parlait de " bras retroussés" ce qui confirmerait alors l'allusion à ces manches qu'on retroussait, donc qu'on raccourcissait, avant de sauter sur le dos de l'adversaire pour lui mettre une pâtée.


Cinglés:
Ou encore être marteau, dérangé, zinzin c'est comme avoir reçu un coup sur la cafetière , manifestant alors un comportement surprenant hors de la norme attendu.
En effet , à vouloir jouer les enclumes et survivre aux coups du marteau , rend fort probable de graves séquelles, à commencer par un comportement plus ou moins bizarre, suivi d'incohérentes manifestations de l'humeur et du comportement n'en doutons pas. Ce qui suffit amplement pour comprendre l'origine de l'expression lorsque notre jugement se porte sur quelqu'un faisant n'importe quoi!

Il y a bien la notion de choc où cingler signifie frapper avec un objet mince et flexible comme une cravache ou un fouet. Etre cinglé porte dorénavant la connotation de folie bien que la pluie et la grêle cinglante n'aient aucune humeur particulière.
Il y a bien toutefois des significations professionnelles plus sereines pour cette expression: ainsi, lorsque le fer est battu en forge pour en éliminer les scories par exemple, soit encore lorsque l'ouvrier cingle un tracé à l'aide de son cordeau enduit de craie colorée pour matérialiser une ligne droite.







Dernière modification le : 05/12/2019 @ 05:01
Catégorie : De pas en pas

Mentions légales

Association
loi 1901

n° 0627005952
___
Siège social
42 rue Lamendin
62530
Hersin-Coupigny

Calendrier

LunMarMerJeuVenSamDim
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Info bulletin

Inscrivez-vous pour avoir des nouvelles de ce site.

Votre adresse email :

Se désabonner

Haut